Vous souhaitez améliorez ou même repenser votre installation de chauffage : agrément, appoint ou chauffage central. De nombreuses possibilités s’offrent à vous.

A l’heure du choix, le chauffage au bois apparaît comme la meilleure option, on vous explique pourquoi…

Le bois est un combustible écologique. Le bois est une énergie renouvelable lorsqu’il est issu de forêts éco-responsables. De plus, son bilan carbone est positif car les émissions de CO2 dégagées lors de sa combustion sont plus faibles que l’absorption de CO2 d’un arbre en pleine croissance.

D’un point de vue économique, le prix du bois de chauffage est stable et plus faible que le gaz, le fioul ou encore l’électricité. Cependant, pour un chauffage central, l’installation d’une chaudière bois sera plus onéreuse qu’une chaudière gaz. L’amortissement de votre investissement se fera sur une durée d’environ dix ans et vous pourrez bénéficier de nombreuses aides financières qui allégeront votre facture.

Le rendement énergétique (énergie consommée / énergie restituée) du chauffage au bois est particulièrement performant : environ 65 à 85% pour un insert ou foyer fermé,  70 à 85 % pour un poêle et 100 % pour une chaudière à condensation.

Le label « Flamme Verte » vous garantira de très bonnes performances énergétiques et de faibles émissions polluantes.

Plusieurs types de combustibles sont disponibles sur le marché :

  • Les bûches, très économiques, proviennent souvent d’exploitations locales. Il faudra utiliser des essences de bois très énergétiques telles que le chêne, le hêtre, le charme, … avec un temps de séchage suffisant entre la coupe et le brûlage pour un taux d’humidité faible. Inconvénient, les bûches exigent de la manipulation,
  • Les pellets ou granulés ont un coût plus élevé (produit transformés), mais les appareils de chauffage sont alimentés automatiquement et peuvent être programmés,
  • Les plaquettes de bois proviennent de déchets forestiers, leur coût est peu élevé et leurs émissions de poussière infimes. Une utilisation en chaudière est idéale.

Quel type d’appareil pour quelle fonction ?

- Une cheminée ouverte restitue 15 % de rendement, c’est presqu’uniquement un objet de décoration ! Avec l’installation d’un insert ou son remplacement par un foyer fermé, non seulement vous aurez un rendement énergétique de 65 à 85 %, mais un appareil qui sera moins polluant en dégageant peu de particules fines dans votre intérieur. Cet équipement fonctionne avec des bûches ou des pellets, il peut être couplé avec une distribution d’air chaud dans plusieurs pièces de la maison.

- Un poêle se met en place très facilement. Il existe des modèles :

  • à bûches, avec un rendement de 70 à 85 %
  • à pellets, avec un rendement de plus de 85 %, une autonomie de chargement et la possibilité de programmer votre appareil

- Une chaudière pour un chauffage central au bois fournira chauffage et eau chaude

  • à bûches, il vous faudra opter pour un système à hydro-accumulation pour une restitution d’eau chaude pendant 12 à 24 heures. Son inconvénient reste la manutention du combustible et le stockage de celui-ci,
  • à granulés, le rendement est exceptionnel, notamment pour un modèle à condensation. Le chargement est automatique, mais vous aurez besoin d’un emplacement assez grand pour accueillir le silo.

Afin d’obtenir le meilleur rendement énergétique, il faudra préserver votre combustible dans un lieu de stockage adapté. En effet, le bois est particulièrement sensible à l’humidité.

Le chauffage au bois nécessite un entretien régulier avec le nettoyage des vitres, le cendrier à vider,… Vous devrez également faire réaliser le ramonage annuel (voir biannuel si votre consommation est élevée) de votre installation par un professionnel. Celui-ci vous garantira le bon fonctionnement, en toute sécurité de votre chauffage et vous établira une attestation indispensable pour votre assurance.

Enfin, sachez que vos travaux seront soumis à une TVA à 5,5 %. Vous pourrez prétendre au CITE, à une prime énergie, à des aides de l’Etat ou de la Région, et éventuellement une subvention de l’ANAH. Enfin, si vous réalisez un ensemble de travaux d’amélioration énergétique de votre logement comprenant l’installation d’une chaudière au bois, vous pourrez prétendre à l’EcoPTZ.

Pour vos travaux d’installation d’un chauffage central au bois, d’un poêle ou d’un insert, faites appel à votre courtier en travaux de La Maison Des Travaux de l’Yonne. Il saura vous conseiller et vous présenter le professionnel qualifié RGE qui étudiera avec vous le dimensionnement de votre appareil de chauffage et en assurera l’installation et l’entretien.